Démétris 2

Le rhino de tête roulait lentement dans l'étroite ruelle en ruine. Abandonnée depuis des semaines, la citée ruche Démétris II n'était plus qu'amas de pierres et de gravas.

Lentement, derrière lui, les spaces marines continuaient une lente et méthodique progression pour sécuriser le secteur. Le soleil rougeâtre projetait de brèves lueurs sur les armures noires lorsqu'ils sortaient de l'abri d'un bâtiment pour traverser une ruelle perpendiculaire à leur route, mais sinon, tout était assez sombre et oppressant.

Le blindé s'arrêta brusquement en piquant légèrement du nez et une voix se fit entendre sur l'intercom :

- contact multiple au cadran 12, xénos et blindés xénos en progression vers le cadran 11, au moins 30 points. 

Une voix grave et chaude lui répondit immédiatement :

- Escouade alpha et bravo en couverture sur les ruines, escouade delta couvrez un contournement, les rhinos, les assauts sur l'ennemi, les blindés au soutien. Templiers en avant !.

- En avant escouade Alpha, suivez-moi !, Frère Evguénius rentra s'engouffra aussitôt dans le bâtiment de gauche et commença une rapide prospection en vue de trouver un escalier, une échelle, un élévateur, qui le mènerait vers le point le plus haut d'où il pourrait couvrir ses frères marines, le cadran 11 était juste devant lui et ils se trouveraient en première ligne.

A sa droite, les deux rhinos de tête foncèrent vers l'ennemi dans un bruit de moteur poussé à fond et de cliquetis de chenilles écrasant les gravats, derrière eux il pouvait deviner sans même la voir l'escouade d'assaut voler au raz du sol et suivre leurs progressions., tout du moins il pouvait entendre le sifflement strident des réacteurs dorsaux jusque dans les tréfonds du bâtiment ou il se trouvait.

- Par ici Frère Evguénius !, Le marine se retourna pour voir Frère Tanrad pointer son lance plasma vers un escalier en béton à moitié enseveli par les débris et à peine éclairé par la blafarde lumière de leurs lampes intégrées). Déjà il montait les marches quatre à quatre avec le reste de l'escouade à sa suite lorsqu'une violente explosion fit vibrer la bâtisse. Un impénétrable nuage de poussière se mit à voler autour d'eux.'Continuez' ! Ordonna le chef de l'escouade.

- 'Rhino Habnäar détruit !, Nous continuons à pied vers le cadran 11.' Frère Estérian hurlait dans l'intercom pour couvrir le bruit des explosions, on entendait même le crépitement de l'incendie qui devait ravager le blindé.

- 'Poursuivez escouade charlie un, nous passons sur votre droite pour prendre le cadran 12' lui répondit le pilote deuxième rhino.

- Je vais couvrir mes frères, continuez sans crainte !. la voix métallique de l'antique dreadnought Skar empli l'intercom de calme et de sérénité, tous l'imaginait avançant ses massives jambes et délivrant un feu soutenu tandis que l'escouade touchée gagnait la protection d'un couvert.

- Escouade bravo en position cadran 8, nous couvrons charlie deux.

- Plus vite, plus vite !, La voix de Frère Erasmus indiquait clairement son mécontentement de ne pas être déjà en position, mais quelle ne fut pas sa frustration de découvrir que l'escalier n'ouvrait sur aucun espace, et il s'arrêta quelques instants  en se demandant s'ils pourraient gagner une quelconque position de tir lorsque brusquement, après un étage de marche de plus en plus hasardeuse au milieu des obstacles, ils débouchèrent sur une terrasse a moitié effondré a quelques mètre du sommet du bâtiment. Le chef de l'escouade compris tout de suite qu'il occupait une position vitale tant la vue était somptueuse.

- Escouade alpha en position cadran 6, nous couvrons tout le cadran 11. En dessous d'eux, la bataille faisait rage, et s'il ne pouvait voir le blindé détruit trop a sa droite, il pouvait distinguer l'escouade charlie un progresser juste devant lui se dirigeant droit sur les Xénos. Il pouvais également constater qu' un peu plus à droite, le deuxième rhino contournait une ruelle pour les prendre à revers et que, tout a sa gauche, presque derrière eux, le terrible prédator Anéantar était embusqué derrière des gravats accompagné d'au moins deux escouades de ses frères d'armes ainsi que du Dreadnought Qwazar dont la massive silhouette se découpait sur le ciel maintenant rouge sang.

De cette hauteur, il pouvait contempler toute la cité dont les couleurs mornes et grisâtres étaient maintenant baignées d'une magnifique lueur rougeâtre très sombre, levant légèrement la tête, il apercevait maintenant la grande rouge occuper presque la moitié du ciel tant la proximité de la planète et de son soleil était grande.

Tout ce que qu'il pouvait voir deviner des Xénos étaient les traces blanches d'énergie cerclée de fumée qui zébraient l'air de part et d'autre du sol et parfois l'explosion d'un de leurs missiles.  Soudain, un groupe d' armures firent leur apparition au sommet d'un autre bâtiment distant de seulement quelques centaines de mètres juste devant eux.

- Escouade alpha, je marque et j'engage. Sur la visière intérieure du casque, la tache rouge montrant les xénos sur la carte numérisée devint jaune indiquant à tous que la cible était engagée au tir par son escouade. Le claquement sourd et rauque du lance plasma lourd se fit entendre et la boule de feu se dirigea droit vers l'ennemi appuyé par les tirs des bolters et du lance plasma de frère Tanrad. La déflagration pulvérisa les xénos et il put voir distinctement trois formes désarticulés tomber dans le vide escortés par des flammes aveuglantes.

- Escouade charlie un au contact. Sur le même écran, une autre tache rouge devint bleue, indiquant qu'une escouade venait de s'engager dans un corps à corps. D'où il était, Frère Erasmus pouvait voir les lueurs des coups de feu crachés par les armes former des éclairs de lumière aux encadrements des fenêtres du rez de chaussée du bâtiment en ruine quelques dizaine de mètres devant lui.la bataille prenait une tout autre dimension.

-Templiers suivez moi !, La voix grave du Chapelain Thargannis indiqua que l'escouade d'assaut engageait elle aussi le corps à corps, immédiatement suivie de l'escouade charlie deux. les indicateurs visuels de ces escouades passèrent également au bleu.

D'où il était, Frère Erasmus ne pouvait voir ces assauts car ils étaient situés à la limite nord est du cadran 12 et deux pâtés de maison les séparaient de la fureur des combats rapprochés. Il toucha le bout du lance plasma lourd attendant que les capteurs de ses gants lui donne la température du canon de la terrifiante arme.. c'est bon se dit-il en regardant le chiffre. tout le secret était de bien attendre le refroidissement de l'arme avant un deuxième tir.

Une volée de projectiles xénos s'abattirent sur leur position, un missile du même exploser non loin d'eux ; car Frère Evguénius vit du coin de son casque une forme sombre sur sa gauche tomber dans le vide sans un mot, ni un cri. Il se concentra sur la cible toujours située sur le toit d'en face qui c'était visiblement renforcée de quelque guerriers et pressa a nouveau la gâchette. Il put constater avec satisfaction qu'il avait encore touché au but, lorsqu'un un corps xénos nimbé de plasma incandescent bascula dans le vide.

Soudainement, une armure xénos plus grande que les autres se détacha du reste de la troupe. Un de leur chefs pensa t-il !, il déclencha brusquement un nouveau tir oubliant par la même les fondements du maniement d'un lance plasma lourd. les refroidisseurs émirent un sifflement suraigu alors que le long canon de l'arme devint brûlant au point d'en rougir.

- Surchauffe ! Dit-il pour prévenir le reste de son escouade qui s'écarta aussitôt précautionneusement. Il adressa immédiatement une prière au dieu machine pour avoir contrarié son fonctionnement et du être entendu car, l'arme n'explosa pas à son plus grand soulagement.

L'intercom du détachement commençait à être saturé d'ordres d'assauts, d'acquisition de cibles, de compte rendu de déplacement.. La bataille faisait rage et l'ennemi opposait une vaine résistance face aux serviteurs de l'empereur.

- Feu ! commanda t-il, une pluie de bolts et de plasma fusa vers la cible, presque aussitôt la même voix métallique  qui avait pris la parole quelques minutes plus tôt se fit entendre :

-J'appuie l'escouade alpha entonna Skar doucement.Comme pour valider ses dires une volée de missiles et d'obus de très gros calibre toucha les xénos au même instantanément.

Le toit du bâtiment disparu dans une explosion dantesque et s'écroula sur l'étage d' en dessous mêlant acier, béton, flammes, corps et poussière dans une bouillie morbide. Le point jaune s'éteignit sur la carte numérisée du champ de bataille. Juste au-dessous d'eux, les escouades du cadran 12 étaient arrivées sur le 11, dans leur ligne de mire, obligeant les xénos vers à manouvrer vers la gauche et couper la ligne de défense du prédator au centre du cadran 10.

- Pour l'empereur !. C'est en ces quelques mots que le champion Kaltar sonna la charge des troupes en réserve, ils s'élancèrent du cadran 10 dépassèrent l'annihilator et disparurent dans les bâtiments attenants au cadran 11 d'où deux points jaunes passèrent au bleu et un disparu presque immédiatement sous la fureur de la charge des templiers.

Quelques secondes plus tard, la bataille était terminée, Frère Evguénius se retourna vers son escouade pour constater avec stupeur qu'il ne restait plus que lui et Frère Tanrad. Le mur derrière eux et la terrasse sur lequel ils se trouvaient étaient constellés d'impacts et de gravas. dans la fureur de la bataille il ne c'était même pas aperçu qu'ils avaient été si violemment pris à partie par les tirs adverses. Et pourtant, seul le corps de Frère Hélion gisait assis appuyé contre le muret, un trou gigantesque à la place de son torse. Les frères Arios et Dénis devaient avoir chutés au bas de l'immeuble a moins qu'ils n'aient été vaporisés par les puissantes armes xénos.

L'intercom devint étrangement silencieux, seul les ordres de rassemblement et de recherche fusaient. Il compris en écoutant les différents messages qu'ils avaient interceptés une patrouille de reconnaissance tau.

- Adieu Frère, ton nom ornera le mur des braves de notre barge murmura Evguénius en posant une main fraternelle sur le casque noir légèrement affaissé en avant. Frère Tanrad acquiesa derrière lui  se recueillant en silence.

Un sifflement sur-aigu de turbines leurs fit tourner la tête vers la droite pour voir une silhouette en armure noire finement ouvragée atterrir au milieu d'eux. Le géant s'avança, les insignes de son rang, les emblèmes, les sceaux de pureté, le crosius couvert de sang, tout imposait le respect chez le puissant guerrier. Ses yeux sombres parcoururent un bref instant la corniche, il posa une main ferme sur l'épaule de Frère Erasmus et acquiesça doucement de la tête plusieurs fois, puis il fit demi-tour et repartit dans le grondement des réacteurs.

Point n'était besoin d'en dire plus, le Chapelain thargannis savait reconnaître l'importance des escouades de couverture et plus encore des porteurs de lance plasma lourds.

- Retournons vers le détachement dit Frère Evguénius, les deux templiers repartirent silencieusement rejoindre le reste de la troupe. Il restait encore d'autres poches d'éclaireurs xénos à trouver, leur mission n'était pas terminée.

 

 

 

Chapelain Thargannis

 

Croisade Aeterna fides Imperatorii

 

Aimablement corrigé par le maître de Chapitre Rendar.