La Fureur du juste

Harnaché sur la banquette arrière du land raider crusader, le novice Black Templar Symérion était occupé à vérifier une énième fois son équipement, insensible au ballottement incessant que produisait le char en marche. Il resserra les sangles de ses épaulières blanches, enclencha et désenclencha  son respirateur, tira sur ses plaques pectorales pour s'assurer du jeu avec sa combinaison, et fit l'inventaire de ses sacoches. Câbles, rations nutritives, magasins de munitions, grenades, médic, ect : tout y était.

  Il sursauta. Une main ganté de céramite noire venait de lui asséner une petite tape sur le crâne.

« Combien de fois t'ai-je dit de bien maintenir la fermeture sur ton fourreau ? » Gronda une chaude voix de basse à gauche de Symérion. Celui-ci rattacha hâtivement le crochet métallique de son étui et leva timidement la tête. Il rencontra le regard sévère de l'initié qui l'avait pris sous son aile, Frère sergent Delastrati. Ses cheveux coupé court grisonnaient légèrement et son visage avait un  profil aquilin, un profil d'oiseau de proie.  Sa face était barré par une énorme cicatrice qui passait par son oeil droit (rendu complètement blanc et opaque) jusqu'au côté gauche de ses lèvres pâles et sèches. Delastrati esquissa finalement un sourire plein de compassion envers son apprenti, tordant ainsi sa cicatrice de bas en haut. Il lui souffla :

« Allez, dépêche-toi, fils, on arrive bientôt. » Fils. Il l'avait appelé fils. Il était cependant vrai que Delastrati était pour Symérion ce qui se rapprochait le plus d'un père : c'était lui qui le protégeait, et qui lui inculquait les multiples arts de le guerres.

  Le Land Raider fut soudain ébranlé de toute part. TONG !TONG !TONG !TONG !TONG ! On entendait des coups métalliques résonner dans tout l'habitacle-monastère.

« Nous sommes déjà sous le feu ennemi, murmura Delastrati. Comme en réponse à ses paroles, les haut-parleurs du char grésillèrent. Une voix forte se fit entendre :

  - Ici le frère techmarine pilote Exon, arrivée prévu dans trois minutes! Sommes sous le feu ennemi, préparez-vous! » Tout les space-marines et les novices se détachèrent et se levèrent pour se placer au centre du char, formant deux rangés de sept personnes. Delastrati, en bon sergent, s'était placé au devant de la colonne, juste devant Symérion. Il récitait tout haut dans les com-links la litanie contre la peur, tout en attachant son casque noir dans un chuintement pneumatique.

« Deux minutes ! Deux minutes ! » Résonna la voix d'Exon. Autour de Symérion les Black Templars chargeaient leurs bolters, réglaient leurs armures, et vérifiaient leurs épées.  Symérion arma son pistolet bolter en un claquement sec. Delastrati continuait sa prière de sa voix grave:

« .la peur tue l'esprit, la peur empêche de voir la réalité : je ne connaîtrai pas la peur.  Ma foi vaincra pour moi la peur, car .. » Un terrible choc ébranla le Crusader, faisant perdre l'équilibre à plusieurs  space-marines. Les haut-parleur se remirent en marche :

« Une minute ! Une minute ! Nous sommes presque arrivé. Artillerie Iron Warrior en batterie aux coordonnées suivantes. » Un écran vert sur l'une des parois du char s'alluma, inscrivant en blanc de multiples chiffres ainsi que la représentation en trois dimensions d'une artillerie de type Basilisk. Delastrati appuya sur quelque boutons sur la console et dit :

« Bien reçu Frère Exon, ce sera notre premier objectif. » Le land raider était de plus en plus secoué. Symérion se demandait par quel miracle l'esprit de la machine résistait encore à la tempête de métal qui s'abattait sur le char. Loué soit-il. Delastrati termina rapidement sa litanie.

« Arrivé imminente !Arrivée imminente ! Crièrent en grésillant les haut-parleurs. Le char s'arrêta d'un coup. On entendait dehors le tumulte de la bataille.

- Ouverture des portes ! Reprit Exon.

- Ainsi le veut l'immortel Empereur-Dieu. » Murmura Delastrati. Symérion fit tournoyer une fois son épée, plia quelque peu ses jambes, près à bondir, et prit une courte inspiration. Les portes s'ouvrirent, laissant entrer un tourbillon de poussière dans le char. Les Black Templars s'élancèrent dans le chaos de la bataille en hurlant. Sur les deux côtés on entendait les lances grenades automatiques du char, couvrant ainsi la sortie des space-marines. Au dessus d'eux sifflaient les balles que crachaient les armes du land raider, telle une multitude étoiles filantes jaunes. La poussière grise que soulevait l'ardeur de la bataille formait un véritable brouillard si dense que l'on pouvait qu'avec difficulté voir, à l'oil nu, à plus de trois mètres. L'air résonnait insupportablement des explosions et des cris des fusils et canons. Les systèmes internes des spaces-marines firent le point au milieux de ce maelström de bruit et de fumée, leur évitant une totale cécité auditive et visuelle durant le combat.

  Le brouillard gris s'estompa à mesure que les Black Templars couraient. C'était une mauvaise chose : en abandonnant le couvert de la fumée, une grêle de balles et de lasers s'abattit sur les vaillants marines tandis qu'ils gravissaient une faible pente. A la droite de Symérion, le novice Jalius fut frappé d'un bolt en pleine gorge, emportant la moitié de son cou dans une brume écarlate. Il tomba en arrière, dans les bras de son maître initié, Frère Calleros. Celui-ci laissa tomber son bolter et pris à deux bras la dépouille sanguinolente de Jalius. Un initié ne DEVAIT PAS laisser son apprenti sur le terrain, même mort. Les autres Black Templars continuèrent d'avancer, à peine ralenti par ce déluge de feu qui s'abattait sur leurs épaisses armures de céramite noire. Trois autre space-marines tombèrent. Un petit monticule de décombres se profila devant eux. Delastrati donna l'ordre de s'y mettre à couvert. Les tirs ennemis se firent un peu plus sporadiques. Le dos au monticule, Symérion regarda un peu autour de lui. Une immense ville. Une immense ville entièrement en ruines, par la faute de ces maudit Iron Warriors. Elle s'étendait à perte de vue. Le ciel était aussi gris que la ville, comme si celle-ci avait déteinte sur lui. Une terrible vision de mort et de désolation. Sur les côtés, à quelques deux cent mètres, d'autres escouades de Black Templars continuaient d'avancer dans le vacarme des explosions. Derrières celles-ci, Symérion aperçu dans la brume trois chars de soutien prédators, se faisant  subitement doubler par une escouade d'assaut qui passait maintenant à toute allure sur le flanc droit.

  Déjà quatre morts. Quatre ! Maudit soit ces hérétiques ! Pensa avec rage Delastrati. Une massive silhouette émergea de la brume. Frère Calleros ! Il portait toujours dans ses bras son novice, Jalius. Son épaulière droite était troué et du sang s'écoulait de la blessure. Calleros avançait avec peine, trébuchant plusieurs fois sur les morceaux de bétons qui jonchaient le sol. Les tirs ennemis fusaient autour de lui. Un l'atteignit en plein thorax, suivit d'un deuxième, le mettant à genoux. Mais il tenait toujours serré contre lui son novice. Les tirs redoublèrent d'intensité, ricochaient pour la plupart sur son armure noire . Un laser lui transperça finalement le casque et la tête de part en part. Calleros tomba face contre terre, le cadavre de son apprenti à ces côtés.

  C'en était plus que les Black Templars ne pouvait supporter. Delastrati se releva de toute sa hauteur, menaçant, faisant fie de l'air emplie de lasers et de shrapnell, et hurla :

« Au nom de votre Empereur-Dieu, de vos camarades tombés, et de Calleros, allez-vous laisser ces hérétiques impunis ?

- Non ! Jamais ! Crièrent ensemble les autres space-marines. Puis tous se relevèrent et se tournèrent lentement vers les Iron Warriors, à a peine cent mètres de là.

- Alors en avaaannnt ! » Les dix Blacks Templars restants escaladèrent le monticule de débris, et s'élancèrent en hurlant de rage. La batterie d'artillerie était juste devant eux. Il piétinèrent les rangés de barbelés sensés les arrêter, ignorant l'orage de bolts qui les entourait et ricochait sur leurs lourdes de invincibles armures. Les marines sautèrent dans le réseau de tranchées aménagé, après l'avoir nettoyé de leurs bolters. Ils arrivèrent au contact des space-marines renégats, tirant littéralement à bout portant, explosant la céramite impies ainsi que les chairs.  Les murs des tranchées furent aspergés de sang. Les Black Templars se scindèrent en plusieurs groupes, en proie à une véritable folie meurtrière. La colère du juste s'abattait enfin sur les traîtres. Symérion suivit son maître dans le dédale de boyaux. Chaque renégat qui apparaissait  se faisait transpercer par l'épée experte de Delastrati. Symérion usait de son pistolet bolter, en faisant attention de ne pas blesser son maître placé devant lui. Le maître et l'apprenti arrivèrent à une petite place dans la tranchée, au milieu de laquelle était placé un char Basilisk. Autour de celui-ci veillaient environ sept Iron Warriors. Sans attendre une seconde, Delastrati fondit sur eux, suivit de son fidèle Symérion. Il explosa la tête d'un marine d'un coup de bolter et  abattit sa lame sur un second, ouvrant un profond sillon sanglant dans l'armure de celui-ci. Les deux Black Templars s'adonnait ainsi à un véritable carnage, calmant ainsi leur inexorable soif de vengeance.

« Ma vie est mon honneur ! Mon destin est mon devoir ! Mon art est la mort ! .» Criait Symérion tout en se battant. D'un revers de lame, un Iron Warriors envoya voler le pistolet du novice. Symérion ne se laissant pas avoir attrapa de la main gauche le casque de son agresseur et lui trancha la carotide, à la jointure du casque et de l'armure. Désormais tout les renégats gisait sur le sol recouvert de leur sang rouge.

« Mon souhait est l'éternel service, termina Symérion, tandis que sa colère se calmait un peu.

  - Bien fils. Je suis fier de toi. Lui dit Delastrati. Le grésillement caractéristique des com-links se fit soudain entendre :

  - Ici Frère Hodon, zone nettoyé, Basilisk prise........Ici Frère Amadeon, engagement terminé, Basilisk prise........Ici Frère Arkies, Basilisk prise, Bors et Vamas sont mort..... » Les rapports se suivirent, tous aussi victorieux.

« Encore cinq morts, dont deux novices, dit tristement Delastrati. Mais la victoire n'a-t-elle pas un prix ? Maudits soient ces traîtres ! » Il paraissait terrible et menaçant ; le regard de son oil blanc semblait pouvoir transpercer un mur d'adamantium. La fureur du juste.

  Il ne restait plus qu'a faire exploser les Basilisk, puis les Black Templars continueraient  leur avancé dans la ville, Symérion toujours au côtés de son maître, Frère sergent Delastrati, dispensant au Iron Warriors la sainte et juste Fureur des serviteurs de l'Empereur-Dieu.

 

Sénéchal Symérion

 

Croisade Heavenward