Le champion de l'empereur

 

 

 

 

 

     1) Génèse :

    Aux premiers jours de l'impérium, pendant la Grande Croisade, le maître de Guerre Horus possédé par les sombres dieux du chaos s'autoproclama seigneur légitime de l'Impérium. A ses cotés, presque la moitiée des légions Space Marines se révolta contre l'Empereur, parmi elles émergèrent des guerriers d'une puissance extraordinaire que leur dévotion envers le chaos avait transformés en champions investis de forces les rendant plus redoutables encore. Dans les derniers temps de l'hérésie, lors de l'assaut contre le palais impérial, Rogal Dorn choisit un guerrier dans ses rangs pour être le Champion de l'Empereur et Frère Sigismund fut élu. Il fut équipé de la meilleure armure et des meilleures armes disponibles, puis il fit le serment solennel de tout entreprendre pour détruire les Champions du Chaos. Et il en fut ainsi, ses mains furent souillées par le sang de près d'une vingtaine de créatures du Warp jusqu'a la défaite d'Horus et la fuite des  légions renégates dans l'oeil de la terreur.

 

    2) Maintenant :

    Depuis que Sigismund à été proclamé Haut sénéchal bien des individus se sont succédés au titre de Champion de l'Empereur et bien que la coutume de choisir un Champion de l'Empereur ait été adoptée par d'autres Chapitres, elle reste avant tout enracinée dans la doctrine des Black Templars.

Chaque croisade nomme son propre Champion, mais pour les Black Templars il n'en existe qu'un seul pour l'ensemble des forces combattantes. Avant la bataille, un Space Marine entre en relation spirituelle avec l'Empereur, il se présente alors aux Chapelains qui le consacrent Champion de l'Empereur et le dotent des armes et de l'armure les plus sacrées qui, si elle varient selon la bataille , sont toujours appellées l'Epée Noire et l'Armure de la Foi. Au cours de l'illustre bataille, le Champion de l'Empereur se fait un devoir et un honneur de rechercher les défis auprès de ses adversaires, tel sigismund lors de la bataille pour le palais de l'Empereur. C'est pour cela qu'il poursuit tous les chefs qui ont l'audace de se manifester à la tête de leurs hommes, ou tout simplement la malchance de croiser son chemin. La mort du champion est un mauvais présage, et si par malheur il devait tomber au champ d'honneur, ses compagnons auraient le devoir suprême de transporter son corps hors des combats afin de sauver son équipement, l'Epée noire et l'Armure de la Foi.

 

 

    2) Quelques récits sur le Champion de l'Empereur :

 

Ruche orbitale 72

Sigismund

 

Akéris

La chute d'un Champion

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright Games Workshop