Bataille pour la clé de Techuan

 

 

 

Lilia Mundi

> Classe : monde sauvage
> Population : environ 4 500 000
> Niveau de Dîme : Solutio Tertius
> Aestimare : D100

Lilia Mundi fut colonisé avant l'Âge de l'Imperium et sa population régressa jusqu'à un stade pré-poudre noire durant l'Ere des Luttes. La planète fut intégrée à l'Imperium au cours de la Grande Croisade et devint un monde de recrutement pour les Black Templars à l'issue de la Deuxième Fondation. La civilisation est depuis demeurée à l'état primitif, et elle fournit une fois par génération des recrues de choix pour les Black Templars. Bien que les clans disposent d'armes et d'équipement impériaux de base, nombre de ces combattants sauvages préfèrent leurs épées et haches traditionnelles, et maintiennent les coutumes qui en ont fait des recrues de valeurs pour l'Adeptus Astartes.


Cour de Fer, Sang de Fer

Lilia Mundi est la planète natale des membres des tribus du Sang de Fer. La civilisation de ces hommes primitifs est depuis des millénaires un terreau fertile pour les opérations des Black Templars. Leur culture sauvage est basée sur la fierté martiale et un code de l'honneur violent, et les guerriers du Sang de Fer doivent, selon une tradition ancestrale, tester régulièrement leur bravoure et leur force au cours d'épreuves dangereuses, si bien que rares sont ceux qui atteignent l'âge mûr.

A la fin du huitième siècle du quarante-et-unième millénaire, Lilia Mundi fut la cible d'une attaque extraterrestre. Un message eldar du vaisseau-monde Saim-Hann se manifesta lors d'un des rassemblements annuels des Sang de Fer, où deux clans s'étaient rencontrés pour commercer en toute quiétude. Semblent surgir de nulle part, il se dirigea droit vers le centre du Cercle de Justice, le lieu où les guerriers règles leurs différends au cours de combats rituels, juste au moment où un tel duel allait commencer. Lorsque le silence se fit dans l'assemblée, l'Eldar posa un ultimatum aux humains : ce monde leur appartenait et les humains devaient en partir ou mourir. Il n'y aurait, prévint une dernière fois l'étranger, pas d'autre sommation.

La réaction des Sang de Fer fut prévisible, quoique futile. Ikaiku, hetman du clan principal des Sang de Fer, marcha jusqu'au messager eldar et porta la main à la garde de son épée. Avant même qu'il eût tiré sa lame, l'Eldar avait eut le temps de dégainer son arme, qui décrivit un arc étincelant dans l'air avant d'être rengainée. Alors que l'épée regagnait son étui, la tête du Vieil Ikaiku se détacha de son corps pour aller rouler aux pieds de l'Eldar, ses yeux braqués sur l'intrus. L'Eldar répéta son ultimatum et partit, laissant le chaos dans son sillage.

La fils du Vieil Ikaiku, Khemu, qui n'avait pas fait ses preuves aux yeux des guerriers vétérans, s'avança néanmoins. Le jeune homme rassembla les chefs de clan et leur demanda la permission de venger son père. Il appela des ses voux la guerre contre les extraterrestres, arguant que nul n'avait le droit de chasser les Sang de Fer de leur monde. L'intrus avait perturbé un rassemblement pacifique et devait être puni. Les guerriers des deux clans furent émus par les paroles de Khemu, et ils ne furent pas les seuls. Un être imposant sortit de l'ombre d'un arbre non loin de là, et tous se prosternèrent, car il s'agissait d'un Guerrier Céleste de l'immortel Empereur, un de ceux qui observaient les épreuves d'honneur de loin et emmenaient avec eux les jeunes les plus prometteurs pour qu'ils combattent à leurs côtés dans les étoiles. De sa voix profonde, il leur annonça qu'ils allaient combattre, que ce monde serait purifié et que ses frères reviendraient du ciel pour les aider en ces heures sombres.

Le Fort Vengeris

Les Black Templars construisirent peu de temps après la Deuxième Fondation un fort sur Lilia Mundi. Au cours des siècles, la forteresse a été abandonnée à de nombreuses reprises, alors que les Croisades s'éloignaient du système, mais les Black Templars sont toujours revenus.

Le fort se trouve dans les massifs proches de l'équateur, loin des terres des Sang de Fer. De hautes montagnes et des jungles oppressantes servent de cadre à une base imposante, dotée d'un petit spatioport et des installations nécessaires à l'entretien d'une force de combat de deux cents frères de bataille, bien que la plupart du temps le personnel soit réduit à sa plus simple expression. Au début de la guerre, quarante frères étaient affectés au Fort Vengeris, et ce sont eux qui ont orchestré les premières actions contre les Eldars, en attendant l'arrivée des renforts.

Nul ne sait pourquoi les Eldars n'ont jamais attaqué Fort Vengeris. Il est possible que même les psykers eldars ne fussent pas en mesure de le détecter, ou que leurs effectifs fussent trop faibles pour risquer un assaut frontal. Mais les Eldars sont des xénos et leurs motivations sont un mystère. Il est probable qu'un de leurs devins n'ait cherché qu'à provoquer les Black Templars pour les forcer à affecter une portion de leurs forces à la défense de cette planète, les éloignant ainsi s'autres zones de la galaxie.

A l'origine, les Black Templars de Lilia Mundi étaient commandés par le Connétable Morgrim, chargé d'administrer la forteresse du chapitre et de recruter des aspirants. Lorsque les Eldars attaquèrent, la garnison abritait un nombre élevé de Novices et d'Initiés, dont une bonne partie était blessée suite à la désastreuse Croisade de Milites, contre les K'nib de Do'ab. Néanmoins, les troupes parvinrent à canaliser les Eldars, forçant leurs unités à se regrouper et sauvant ainsi nombre de vies humaines.

Deux semaines après le début, le croiseur d'attaque Vigilant Might vint renforcer les Black Templars. Cette force, commandée par le Réclusiarque Veerstelt, doubla le nombre des combattants et leur permit de résister jusqu'à l'arrivée de la Croisade du Sénéchal Albrantinus qui attaqua immédiatement la flotte eldar avant de lancer un assaut planétaire et d'éliminer la menace une bonne fois pour toute.

Le commandant suprême de l'ost eldar ayant prit part à l'invasion de Lilia Mundi, Triadhu Firesong, a survécu à la dernière bataille et a depuis été déclaré Xenos Damnatus par l'Inquisition. Toutes les tentatives de l'Ordo Xenos pour le trouver et l'abattre ont jusqu'à présent échoué.

 



Scribe : Baal-Moloch
(Source : WD152)

 

 

© Copyright Games Workshop