Les Grands Sénéchaux du Chapitre

 

 

 

Folker, Gardien de la Croisade Nimbosa

Natif du monde de Holscht, le jeune garçon qui deviendra un jour le Gardien Folker se présenta devant les Chapelains du chapitre, armé de l'épée de son père, et se déclara prêt à subir les épreuves qu'ils voudraient lui imposer. Le Chapelain Burkaris constata que la volonté du garçon était forte, et qu'il était animé d'une absence de pitié qui ferait de lui un bon Black Templar. Le voyage conduisant à la forteresse du chapitre traversait des montagnes périlleuses, infestées de dragons, et allait durer plus d'une semaine : il constituerait un test idéal pour mettre à l'épreuve le talent et l'instinct de survie des jeunes recrues.

Le voyage fut en effet dangereux, même pour les Space Marines, et nombre des recrues n'y survécurent point, rencontrant la mort au fond de précipices vertigineux, entre les griffes des sanguinaires dragons des montagnes ou mourrant tout simplement d'épuisement. Enfin, les immenses portes de la forteresse se dressèrent devant eux comme une paroi de basalte, mais au moment où ils s'en approchèrent, une nouvelle meute de dragons fondit sur les recrues.

Alors que le groupe s'élançait vers les portes, Folker comprit qu'ils n'étaient pas assez rapides et n'échapperaient pas aux dragons. Les reptiles rugissants étaient presque sur eux lorsque Folker se retourna, et il fit face aux monstres, égorgeant le premier venu d'un revers de l'épée paternelle. Le dragon s'effondra, et le reste de la meute lui bondit dessus dans une mêlée de griffes et de crocs, oubliant soudainement les recrues. Une fois à l'abri des portes de la forteresse, Folker surprit le regard approbateur que Burkaris posait sur lui et sut qu'il deviendrait tôt ou tard un Black Templar. En l'honneur de son exploit, les Artificiers du chapitre reforgèrent l'arme de Folker pour en faire un glaive meurtrier entouré d'un champ énergétique capable de percer les armures les plus solides. L'épée lui fut présentée lorsqu'il devint Initié, et c'est cette sainte et vénérable arme que le Gardien porte encore aujourd'hui.


Gervhart, instigateur de la Seconde Purge de Lastrati

Le général qui lança la Seconde Purge de Lastrati, en plus d'être un guerrier adroit et un maître tacticien, était aussi un historien dont les connaissances des jours anciens de l'Imperium rivalisaient avec celles des érudits du chapitre. Il avait également étudié les tactiques de tous les Sénéchaux depuis l'époque de Sigismund, et était instruit dans le maniement des armes et des artefacts les plus mystérieux.

Gervhart fut l'un des rares Black Templars à avoir la chance de poser le pied sur la Sainte Terra. Il eut en effet l'honneur de conduire un pèlerinage de guerriers au milieu de la foule sans fin de fidèles, jusqu'au pied des portes du Palais de l'Empereur. Ils se lancèrent ensuite dans une veille d'un mois afin d'obtenir la bénédiction du Maître de l'Humanité, avant d'engager la Croisade d'Athalor.

Les murs ouvragés du Palais étaient décorés d'antiques fresques et bas-reliefs témoignant de batailles oubliées et de conflits immémoriaux, et Gervhart les étudia attentivement, avant d'y trouver ce qui semblait être la représentation de Black Templars au combat. L'un d'entre eux, le plus massif, brandissait un sceptre étincelant, et Gervhart fit le vou de se faire forger une arme semblable.

Il quitta Terra une fois ses dévotions terminées, et forgea l'arme en question, une solide masse énergétique, puis il s'entraîna à la manier en même temps que son bouclier de combat. Lors de la Croisade d'Athalor et de la Seconde Purge de Lastrati, Gervhart abattit d'innombrables ennemis de l'Empereur avec cette arme, et si son nom est davantage associé à la résistance de M.36, son arme demeure l'une des reliques les plus vénérées du chapitre.


Ludoldus, Connétable de la Croisade Vinculus

On a beaucoup spéculé sur la véritable identité du Sénéchal Ludoldus, car les archives stipulent qu'il participa à la fois à la Croisade Vinculus et à celle de Jerulas, alors que des milliers d'années séparent ces deux conflits. Les descriptions des deux Sénéchaux, sont étrangement similaires, mais une telle longévité serait exceptionnelle. Même le Seigneur Dante des Blood Angels, le plus vieux de tous les Maîtres de Chapitre, n'a que onze cents ans.

Le Sénéchal Ludoldus qui se battit lors de la Bataille du Sang et du Feu allait au combat vêtu d'une antique armure Terminator et exemplifiait le désir qu'ont les Black Templars d'amener la lumière de l'Empereur dans les coins reculés de la galaxie.

Il portait également une lanterne qu'on disait bénite par la Sororité Aveugle des Luxvitas Bis, qui pouvait percer les ténèbres de l'Empyrean de sa flamme vertueuse. Le zèle des Black Templars brûlait symboliquement dans un brasier au sommet de son armure et servait de rappel à ses hommes que les feux de la guerre ne devaient jamais s'éteindre. Même l'arme combinée de Ludoldus, un bolter/lance-plasma, évoquait son désir d'éradiquer les ténèbres par le feu, et cette arme devait s'avérer lui être d'un grand secours dans les profondeurs d'un certain volcan de l'Amas de Peleregon.


Sigenandus, Connétable de la Croisade de Terra

Guerrier vindicatif, le Grand Sénéchal Sigenandus figure parmi les plus féroces combattants à avoir jamais commandé le chapitre. A partir de moment où une croisade était déclarée, l'ennemi était condamné, quel qu'il fût, car Sigenandus ne faisait preuve d'aucune pitié tant que l'adversaire n'était pas exterminé. Terrible fut la colère du Grand Sénéchal lorsqu'il eut vent de la destruction des forts de son chapitre dans le Segmentum Solar, sur ordre du seigneur renégat Vandire. Pour accomplir sa vengeance, il rassembla quatre croisades et les lança sur Terra.

Les Black Templars s'abattirent sur les forces de Vandire tels un ouragan impitoyable. Le siège du palais du traître dura plusieurs mois et, accompagné du Maître de Chapitre Lazerian des Imperial Fists, Sigenandus se fraya un chemin jusqu'aux appartements de Vandire. Les deux guerriers se battirent épaule contre épaule, leurs marteaux-tonnerre écrasant à l'unisson tous ceux qui se dressaient sur leur chemin. A la fin de la bataille, Sigenandus brûlait encore de rage en raison de la destruction de ses forteresses et de la trahison du Haut Seigneur.

Déterminé à ne laisser personne échapper à sa juste fureur, Sigenandus quitta Terra pour poursuivre les ennemis de l'Empereur. Bien des mondes brûlèrent sur son passage lors de sa quête de vengeance, et ce jusqu'à sa mort en 522M.36.

Scribe : Baal-Moloch
(Source : WD142)